Rabattement et réinjection

AGT est expert en études de rabattement et de réinjection. Le rabattement consiste à abaisser, de façon permanente ou temporairement le niveau d'eau souterraine par pompage. La réinjection consiste à réinjecter les eaux pompées dans la même nappe à une certaine distance de la zone de rabattement.

La nécessité d’un bon concept de rabattement

Le rabattement et la réinjection ont leur application dans la construction des conduites utilitaires (égouts, gaz, …), la construction résidentielle et commerciale, les grandes infrastructures, les constructions portuaires et pour des assèchements permanents. Selon les exigences de plus en plus strictes en ce qui concerne l'environnement, la sécurité et la responsabilité civile, il est indispensable dans de nombreux cas de réaliser une étude préliminaire approfondie et de suivre les travaux en exécution.

AGT dispose de logiciels les plus performants pour modéliser des situations aussi bien très simples que très complexes sur base des données disponibles (forages, sondages, essais de pompage, mesures géophysiques,…).

Méthodologie éprouvée

L’étude d’un rabattement commence avec un concept, dans lequel une installation de rabattement est proposée en fonction des conditions limites spécifiques (niveau d'eau souterraine abaissé, la surface, les parois, la situation hydrogéologique). Le type de rabattement (rabattement ouvert, filtres, puits de rabattement) et les caractéristiques de l'installation (profondeur des crépines, diamètre de forage,...) sont décrits dans le concept. Ensuite, le concept de rabattement est testé à l'aide d'un modèle numérique d'écoulement d'eau souterraine. Des cartes avec les isohypses variant dans le temps, des graphs avec l'abaissement du niveau d'eau en fonction du temps et des débits de pompage présentent les résultats des simulations. Finalement, un cahier de charges peut être rédigé en fonction de la consultation du marché.

Atténuer les effets négatifs

Les effets potentiels (négatifs) du rabattement sont également pris en compte dans le concept de rabattement. Les tassements potentiels sont calculés dans le cas où il existe un risque de dommages à l'infrastructure, par exemple par la présence de couches de faible résistance. Le transport des contaminants ou la répartition entre l'eau souterraine douce et salée peut être déterminée à l'aide de modèles de transport. Enfin, dans le cas d'une excavation, la stabilité géotechnique des parois ou talus est également déterminée ainsi que le risque de soulèvement du fond de l'excavation.

Permis d’environnement

Dans l’étude de rabattement AGT mentionne également la classe du permis d’environnement pour le rabattement prévu. En fonction de la localisation du chantier, le débit et la profondeur de rabattement un trajet différent de permis d’environnement est à suivre. Sur base de l'étude de rabattement, AGT peut remplir les documents nécessaires et les préparer prêt à signer.